I'm a title. ​Click here to edit me.

À PROPOS " DHARMA "

 

Le divin est d’abord entré en ma vie par la musique. Depuis mon plus jeune âge ma voix s’élève, presque malgré moi. J’ai très vite pris conscience qu’elle ne m’appartenait pas vraiment, que je n’étais que traversée. Ma voix m’avait choisie comme humble vaisseau pour exprimer la plus noble des richesses : la vie-même. 

 

Alors j’ai chanté. Encore et encore. Chaque note me rapprochait de quelque chose de grand, d’une certaine présence tandis qu’entre mon coeur et mes poumons se creusait un vaste espace qui ne demandait qu’à être habité. De cet espace, un sentiment de dévotion s’est déployé : en moi brulait un désir profond de me prosterner - d’honorer la Vie.

 

J’ai grandi en France, dans une enfance de coton, inondée de l’amour des autres mais sans aucun amour pour moi. Tourmentée, je cherchais désespérément un sens, quelqu’un en qui croire - je voulais m’élever, apprendre - danser sur les hauteurs de l’existence.  À 18 ans je me suis installée à Londres; pendant près de dix ans j’y ai construit un 2ème cocon et suis devenue “moi”. Là-bas j’ai découvert le Yoga.

 

Sur mon tapis, j’ai exploré les dessous du monde et inévitablement mon Yoga a débordé : c’est toute ma vie qui s’est transformée. À chaque pratique, mon corps se purifiait, ma solitude se consolait, le vide se remplissait. Enfin j’écoutais le silence, enfin j’entendais sa musique.  

Puis, est venu le moment où je ne savais plus que faire de tout cet or qu’on déversait en moi - les trésors se partagent. 

 

J’ai d’abord suivi une formation à Sampoorna (Inde) en Ashtanga Vinyasa Yoga (200h). L’Ashtanga m’a enseigné la force physique, la puissance d’une respiration maîtrisée, la grâce des lignes du  corps formant des constellations dans l’espace. J’ai de suite enseigné à Londres puis en France où j’ai ouvert un modeste Shala. Et je suis repartie. Ma pratique suffoquait, elle souhaitait m’emmener ailleurs. J’ai écouté l’appel et rejoint Bali pour plonger dans l’océan inconnu du Hatha Yoga Tantrique (The Practice, 200h). Ce fut une révélation. J’ai ralenti, respiré plus longuement et les vagues de l’esprit (Vrittis) se sont calmées. Tantra confirmait mes croyances tandis que ma pratique s’approfondissait : j’entrais en moi, plus près du coeur. 

Le coeur peut tout dissoudre de la rigidité qui nous oppresse.

 

Bien sûr, je chante toujours. Sauf qu’aujourd’hui, je chante autant pour la beauté du son que pour le silence qui le suit. Et je danse. Et j’écris. Mais tout ça c’est la même chose, tout n’est qu’expression de la Vie qui, lorsqu’on lui ouvre un espace, déborde de vous et explose en mille pétales. Vous, vous n’avez qu’à observer, à vous assoir en témoin, au coeur du plus majestueux des lotus. 

 

S’il y a aujourd’hui une chose dont je suis certaine c’est que ma voie est ici, parmi vous, à guider, à révéler l’invisible, à chanter le silence, pour qu’ensemble nous nous élevions et nous souvenons. Tel est mon Dharma.

 

Mon immense gratitude à Luiz Veiga, pour avoir ouvert les portes d’un monde nouveau; 

Sudhir Rishi, pour son humour & sa sagesse ; 

Lizaan Joubert, pour avoir fait tremblé ma Terre si souvent 

Octavio Salgado pour avoir construit un Temple à ma Foi avec Tantra. 

 

Et à toi :  “Jai Maa !” - Merci de ta douce étreinte. 

sampoorna-logo-defualt.png
  • https://www.youtube.com/channel/UCp0bLI54ZltS8jdZwV0ehrQ?view_as=subscriber

© 2020 ANGYOGA

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now